vtc

On est toujours pressé et dans un besoin constant de se déplacer d’un lieu à un autre. Soit on connaît précédemment notre destination ou pas, il est toujours plus convenable de contacter un VTC pour s’épargner de la fatigue d’attendre un taxi libre et assurer la distanciation sociale qu’impose la crise sanitaire. Appeler un VTC est plus simple, accessible et rapide. Vu la popularité de ce moyen de transport qui ne cesse pas de s’augmenter au fil des jours, la profession d’un chauffeur VTC est devenue intéressante pour plusieurs personnes. Alors, quels sont les avantages de ce métier et a-t-il des inconvénients ? 

Quels sont les bienfaits de devenir un chauffeur VTC ?

La profession d’un chauffeur VTC englobe une multitude de points positifs. Premièrement, il s’agit d’une activité lucrative. C’est-à-dire, une activité qui rapporte de l’argent et représente un bon investissement qui mène à une richesse certaine si vous savez comment vous y prendre. Par ailleurs, il vous ouvre un volet d’évolution, dans un peu d’année vous pourrez monter votre propre flotte de VTC. Deuxièmement, les VTC représentent le futur du transport urbain ! Dans l’avenir plusieurs moyens de transport vont disparaître parce qu’ils ne plaisent plus à la clientèle. Les individus, face au quotidien à vive allure, ont tendance à faire plus de recours aux VTC. Finalement, si vous avez pris la décision définitive de devenir un chauffeur VTC et exercer cette profession indépendamment, vous aurez la possibilité d’identifier votre propre horaire et vos dates de congés. Vous serez également capable de travailler avec des clients privés. Ce métier ne nécessite pas un diplôme requis mais vous devez suivre une formation auprès d’une bonne institution pour pouvoir réussir les tests et obtenir la carte professionnelle.

Quels sont les inconvénients du métier de chauffeur VTC ? 

En premier lieu, vous devez savoir que pour devenir un chauffeur VTC comme MB CAB Services vous n’avez pas à avoir un diplôme en particulier. Il suffit de réussir les tests d’accès qui sont par défaut accessibles à tous à condition de remplir quelques critères basiques tels que la disposition d’un permis de conduire depuis au moins trois années et avoir un casier judiciaire vierge. Comme mentionné précédemment, il est indispensable de passer un examen pour obtenir le statut d’un chauffeur VTC. Cet examen devient de plus en plus difficile chaque année ce qui rend le suivi d’une formation auprès d’une bonne institution reconnue de plus en plus important pour le réussir. Une fois l’examen réussi et vous avez décidé d’entamer la carrière d’un chauffeur de VTC indépendant vous devez être au courant de quelques points négatifs. Premièrement, vous allez avoir à travailler durant la nuit, les weekends et même les jours fériés. Vous allez payer la location de la voiture souvent appelée le leasing. Il vous deviendra important de faire des heures supplémentaires pour garantir un revenu confortable et vous serez obligés de payer plusieurs frais qui peuvent être importants comme les frais d’assurance.

Grosso modo, devenir conducteur de VTC demeure une solution idéale pour tous ceux qui n’ont pas d’activités. C’est un travail qui vous garantira des revenus décents, peu importe votre statut (employés ou indépendants).