La Santé publique France a dévoilé son baromètre annuel. C’est aujourd’hui un fait, le nombre de fumeurs ne cesse de reculer dans l’hexagone, tandis que celui des vapoteurs ne cesse d’augmenter. C’est une situation qui a bien plusieurs explications. Et ce qui est sûr, c’est bien le succès de la e-cigarette grâce aux nombreux avantages qu’elle permet. Focus sur le surprenant recul des matériels e-cig et de l’augmentation du nombre de vapoteurs dans cet article.

600.000 fumeurs en moins et 500.000 vapoteurs en plus cette

Il s’agit d’une décrue qui ne date pas d’hier. Cela fait maintenant la troisième année consécutive que le nombre de fumeurs recule et que le nombre de vapoteurs continue d’augmenter. Il s’agit d’un compte dévoilé dans le baromètre annuel que la santé publique. D’après le baromètre annuel, l’hexagone compte aujourd’hui 700.000 fumeurs de moins que l’année dernière. Il s’agit d’un compte qui s’ajoute au million de fumeurs qui ont arrêté la cigarette entre 2016 et 2017. La baisse enregistrée est donc de l’ordre de 12% selon un éditorial dans Santé Public France. Aussi, chaque année, il n’y aurait pas moins de 500.000 vapoteurs en plus en moyenne.

Ce sont des chiffres ahurissants qui ont été dévoilés, mais qui restent néanmoins approximatifs. En effet, il est souvent difficile de déterminer si un fumeur a réellement arrêté la cigarette ou non. En effet, même si ce dernier est passé à la cigarette électronique, la possibilité de rechute n’est pas à omettre. De ce fait, parmi les 1,6 million de fumeurs qui ont arrêté leur consommation, ou encore parmi les 500.000 nouveaux vapoteurs chaque année, déterminer la réelle consommation de tout un chacun n’est tout simplement pas évident. Mais ce qui est sûr, c’est l’efficacité de la cigarette électronique pour arrêter le tabac, ou du moins baisser la consommation du fumeur. De ce fait, si vous aussi vous souhaitez vous mettre à la vape pour réduire votre consommation de tabac, vous pouvez commencer par acheter votre matériel dès à présent.

Une baisse significative

Si on tient compte du résultat des études effectuées, on peut conclure que la diminution du taux de tabagisme est significative. En effet, jamais le pays n’est arrivé à un tel exploit. L’étude entamée par Santé publique France a été effectuée sur un tableau représentatif d’environ 9000 personnes qui sont âgées entre 18 et 75 ans et qui résident dans la métropole française. En pourcentage, il y aurait 25,4% des Français dans cette catégorie d’âge qui fument quotidiennement en 2018. Pourtant, si l’on remonte quelques années plus tôt, ce n’était pas moins de 29,5% des Français qui usaient leur cigarette électronique quotidiennement. La SPF a ainsi conclut qu’il s’agit de la plus grande baisse jamais enregistrée.

Et comme nous venons de le dire, si cette baisse a été possible, la cigarette électronique y est pour grand-chose. Le marché de la vape a connu une croissance de 120% en l’espace de trois ans. Ce qui prouve que son développement est lié à cette baisse. En même temps, de nombreux acteurs de la vape produisent des matériels qui sont de plus en plus accessibles aux fumeurs et débutants de la vape. Il s’agit des kits tout-en-un de cigarette électronique qui conviennent parfaitement à ceux qui souhaitent arrêter la vape. De plus, ce sont des matériels qui sont proposés à de très bons prix en plus de convenir aux grands débutants. Ce qui explique pourquoi la vape connait aujourd’hui autant de succès.

Le nombre de fumeurs recule : pourquoi ?

Mais si le nombre de fumeurs recule, ce n’est pas sans raison. En effet, plusieurs facteurs ont amené à cette baisse significative du nombre de fumeurs dans l’hexagone. Tout d’abord, la raison est politique puisque le gouvernement cherche un moyen de baisser de moitié le nombre de fumeurs dans l’hexagone d’ici 2020. Et si la vente de la cigarette traditionnelle est en déclin, c’est également au profit de celui de la vapoteuse.

D’ailleurs, les commerçants de tabac sont aujourd’hui encouragés par l’État pour vendre la e-cigarette à la population. En effet, avec la cigarette électronique, les buralistes seront en mesure de compenser le recul de leur vente, mais cela permet également à la population de consommer une cigarette plus saine. Avec la contribution des marques E-cigarette à la une, la vape prend progressivement sa place en tant que produit de consommation du quotidien, à la manière de la cigarette classique.

Les mesures restrictives du gouvernement

Afin de réduire le nombre de fumeurs, le gouvernement use des méthodes que l’on peut juger comme étant drastiques. En effet, il est aujourd’hui non autorisé de fumer dans divers lieux publics. Les fumeurs sont donc contraints à s’écarter pour pouvoir assouvir leur besoin de nicotine. Aussi, avec la politique du paquet neutre, les buralistes vendent moins de cigarettes et sont aussi contraints de passer à la vape. En effet, la cigarette électronique est moins restreinte que la cigarette classique dans les lieux publics. Mais surtout, la vape est devenue plus accessible pour les buralistes. Ces derniers obtiennent même une aide financière pour en commercialiser. Ce qui contribue au recul de la vente de cigarette classique.

Un prix trop élevé

C’est sans aucun doute la mesure la plus sévère prise par le gouvernement. En effet, le prix de la cigarette a subi une augmentation de 30 centimes de plus en mars dernier. Et d’ici la fin d’année, elle augmentera de prix pour franchir la barre des 10 euros le paquet. Pour les fumeurs, c’est l’augmentation de trop. Donc, pour leur consommation de tabac, ces derniers sont obligés d’augmenter leur budget de consommation. Or, avec la e-cigarette, on paie trois fois moins pour l’équivalent en consommation. De plus, si on comprend comment fonctionne une e-cigarette, on peut davantage optimiser sa consommation grâce à quelques modifications en la rendant plus économique.

En conclusion

Pour conclure, le recul des ventes de la cigarette classique et l’augmentation de celui de la cigarette électronique sont étroitement liés. À mesure que les ventes de cigarette classique reculent, celles de la vape augmentent. De ce fait, on peut conclure que la cigarette électronique est l’avenir du tabagisme, en particulier en France qui est le troisième plus grand marché de vape au monde. Il suffit d’apprendre à bien choisir sa cigarette électronique quand on débute pour adopter ce matériel très prisé. Il s’agit d’un changement auquel il faudra s’adapter vu les circonstances du tabagisme dans l’hexagone. Mais le bon côté, c’est qu’il s’agit d’une consommation à la fois économique et plus saine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *