Jean-Marc Nicolle : Le maire c’est l’élu le plus proche des citoyens. C’est celui qui organise la vie de la cité. Le maire bénéficie d’une double casquette. Il est à la fois un agent de l’Etat et un agent de la commune. C’est l’autorité qui exécute, c’est-à-dire, qui fait appliquer les décisions prises par le conseil municipal. Chaque fois que le conseil municipal vote une délibération, c’est le maire qui l’applique. C’est lui qui, avec l’équipe des adjoints, définit la politique de la commune.

Existe-t-il des différences entre les municipalités ?


Jean-Marc Nicolle : Il existe, en effet, deux différentes entre petites et grandes municipalités, tout d’abord le mode de scrutin. Dans les grandes villes telles que Paris, Lyon ou Marseille, les électeurs votent pour des maires de secteurs ou d’arrondissements. Deuxième différence, la préfecture de police est inexistante dans les petites communes. Se présenter à une élection municipale c’est se mettre au service de ses administrées.

Autre différence, dans les villes de taille modeste, le candidat aux municipales est le plus souvent choisi pour sa personnalité, au contraire des grandes villes où l’on vote plutôt pour un parti politique. Cependant, avec la création des intercommunalités, certaines compétences municipales sont transférées aux communautés d’agglomération.

Qu’elles-sont les qualités nécessaires pour être maire ?


Jean-Marc Nicolle : Pour être Maire, et surtout dans la durée, il faut vraiment y croire. C’est presque un métier, c’est une passion, voire un sacerdoce. Parce que si l’on a pas cette foi,je crois que sur la durée on ne peut pas continuer à remplir la fonction. Cela demande trop implication personnelle, trop de présence, trop de disponibilité et trop de responsabilités. Donc si on a pas cette passion chevillée au corps, cela doit être très difficile. La fonction de maire exige également de maîtriser de nombreuses compétences, même si l’on délègue à nos adjoints certaines tâches pour lesquelles il possède des connaissances particulières. Aujourd’hui, l’Etat transfère énormément de compétences aux communes.Le maire doit donc posséder de nombreuses connaissances à la fois en matière de sécurité, de gestion administrative, de droit et d’économie pour faire vivre une entreprise etc.

La fonction de maire est passionnante, mais il faut veiller à conserver la maîtrise des événements alors que les dossiers s’accumule et que l’opposition, parfois, s’oppose à des projet qui nous semblent essentiels pour améliorer la vie de la commune.En effet, les membres d’une opposition présents au sein du conseil municipal peuvent remettre en question le programme que l’on s’était fixé au départ. Il faut donc parfois faire preuve de patience, se montrer conciliant et persuasif.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *